Consultez notre agenda pour trouver où sortir et que faire dans la Nièvre durant votre week-end ou vos vacances. Vous pourrez consulter tous les évènements sportifs, expositions, stages, ou encore marchés à travers le territoire.

Vous aimez faire la fête en musique et partager des expériences culturelles entre amis ou en famille ? Découvrez la liste des nombreux festivals dans la Nièvre en Bourgogne et soyez prêts à vous amuser !

8
résultats
Affinez votre recherche

Critères sélectionnés

ThéâtreSupprimer

Période recherchée

Template par défaut

Renc'art à Clamecy, spectacle de rue - "A VENDRE"

Le 21/07/2018

CLAMECY

Les arts de la rue s'invitent à Clamecy pour une première date le samedi 21 juillet 2018, avec le spectacle « A VENDRE » de la compagnie Thé à la rue, qui vous proposera une déambulation pour petits et grands Acceptez ce renc'art, et accompagnez la compagnie "Thé à la rue" à Clamecy !

Renc'art à Clamecy, spectacles de rue - « Allez les filles », « Pelat » et« Obstinées ».

Le 04/08/2018

CLAMECY

Les arts de la rue s'invitent à Clamecy non pour un, non pour deux, mais pour TROIS spectacles ! - A 12h et 17h la compagnie Jacqueline Cambouis, un quatuor vocal a cappella proposera le spectacle « Allez les filles », pour tout public. Durée : 40 min Rendez-vous fixé à la terrasse du Musée d'Art et d'Histoire Romain Rolland -Ensuite Joan Catala prendra le relais à 18h avec son solo acrobatique « Pelat », d'une durée 40 min (lieu à déterminer, secteur Pont de Bethléem). - Enfin, à 19h30 : un spectacle circassien aérien « Obstinées », d'une cinquantaine de minutes, accompagné de musique live. Prenez place, place du Commandant Boidot. Acceptez ce renc'art, et venez nombreux faire le plein de spectacles vivants à Clamecy !

Renc'art à Menou, spectacle de rue - "Landscape(s) #1 "

Le 05/08/2018

MENOU

Les arts de la rue s'invitent à Menou le 5 août 2018, avec le spectacle « Landscape(s) #1 », de la compagnie La Migration. Pendant 35 min., partez à la découverte du cirque en paysage, pour tous les âges. Acceptez ce renc'art, et laissez-vous surprendre avec nous !

Renc'art à Varzy, spectacles de rue - "L'atelier des Petits Machins trucs" - "Jeff K"

Le 05/08/2018

VARZY

Les arts de la rue s'invitent à Varzy : - A 17h, retrouvez la cie des Petits Détournements, avec le Spectacle « L'atelier des petits machins trucs ». Cirque et détournement d’objets tout public d'une durée de 55 min dans la cour de l’école en face de l’église - Ensuite, ça va déménager avec le concert rock de Jeff K à 18h devant le bar Le Goglu. Acceptez ce renc'art, et laissez-vous surprendre avec nous, à Varzy !

La violence des riches

Le 12/10/2018

NEVERS

Sociologues militants, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot dissèquent depuis des années la grande bourgeoisie et démontent les stratégies d’organisation qui lui permettent de maintenir ses privilèges. De ce constat, émerge leur engagement, dénonçant la violence sociale inouïe qui se traduit par la pauvreté des uns et la richesse des autres.Stéphane Gornikowski ressent l’urgence de faire entendre autrement les propos du couple d’anciens directeurs de recherche au CNRS. Il adapte ainsi librement leurs travaux dont le ton prête à la fois à sourire et à s’indigner. Il se rapproche ensuite de Guillaume Bailliart qui choisit de porter ce texte « coup de poing » au plateau comme une farce financière sans cesse actualisée et réadaptée aux conflits sociaux locaux.Née en 2015, la Cie Vaguement Compétitifs se veut porteuse de projets de création et d’action populaire, à l’ancrage affirmé dans des préoccupations politiques et sociales (féminisme, critique économique...).Critique, drôle et mordante, inscrite dans une démarche d’éducation populaire, cette pièce est un argumentaire rigoureux où le comique est une arme théâtrale de destruction massive face à cette violence des riches qui menace l’humanité entière. Presse : « Une pièce critique, drôle, mordante, remarquablement inscrite dans une démarche d’éducation populaire. » Sceneweb

Hervé, ou l’impossibilité de devenir un grand poète

Le 08/02/2019

NEVERS

Pour répondre à l’appel d’un concours de poésie national, Hervé, 15 ans, a une nuit pour écrire les quelques vers qui révéleront son génie littéraire et assureront sa gloire, notamment auprès de ses camarades, qu’il déteste, et de sa professeur de français dont il est follement amoureux. Il est d’emblée empêché dans sa quête d’absolu poétique par l’énoncé même du concours, qui lui demande de s’inspirer de son quotidien, trop médiocre selon lui pour inspirer une quelconque œuvre littéraire. Il s’engage alors dans une longue errance sur internet au cours de laquelle il doit faire face aux doutes et aux fantasmes que font naître en lui les affronts de ses camarades de classe et l’héritage écrasant de ses auteurs fétiches. Un ado désespérément drôle qui s’improvise poète le temps d’une nuit... Irrésistible !Johann Cuny entre au CNSAD en 2009 où il travaille notamment avec Daniel Mesguich et Gérard Desarthe. Il participe aux ateliers de clown et masque où il rencontre Yvo Mentens et Mario Gonzalez. Il est dirigé entre autre par Bruno Bayen, Moustafa Benaïbout, Xavier Marchaud, Dylan Thomas et Julia Zimina. Depuis 2013, il dirige le Collectif Yes Vous Aime qui sévit avec ses vidéos et ses web-séries. Depuis septembre 2016, ils apparaissent également dans une émission hebdomadaire sur Canal Plus avec La Conf de Presse. C’est de sa rencontre avec Adrienne Ollé qu’est né Hervé, projet théâtral porté en Avignon en 2017.

Pièces de guerres

Le 09/02/2019

NEVERS

Pièces de guerres constitue une trilogie de trois pièces indépendantes : I. Rouge noir et ignorant, II. La Furie des nantis, III. Grande Paix. Avec La Furie des nantis, Edward Bond nous raconte l’histoire d’un groupe de survivants, dix-huit ans après un bombardement nucléaire de grande ampleur. Installés autour d’une ancienne base militaire épargnée, ils ont tout ce qui est nécessaire à leur survie : de la nourriture, des logements… Cette opulence cache pourtant un mal profond : ces derniers survivants sont tous stériles. Voués à disparaître, leur quotidien est alors bouleversé par l’apparition d’un nouvel homme, dont l’arrivée est concomitante à la naissance d’une maladie mortelle ravageuse… Les survivants cherchent alors les moyens d’enrayer cette épidémie et de punir le présumé coupable, jusqu’à imaginer comment le tuer et détruire toutes les réserves de nourriture…Yann Lefeivre et son équipe reviennent à la MCNA après On ne badine pas avec l’Amour d’Alfred de Musset en 2017, pour cette création moderne et immersive qui traduit les crispations auxquelles nous sommes confrontés dans notre société actuelle.

Douze hommes en colère

Le 25/05/2019

NEVERS

États-Unis, années 50. Douze hommes, au cours de la délibération d’un procès, ont la lourde responsabilité de juger un jeune homme accusé pour le meurtre de son père. Pour onze d’entre eux, sa culpabilité est évidente, mais un juré va émettre des doutes. Or, il faut l’unanimité pour prononcer un verdict. Le sort du prévenu est entre leurs mains. C’est l’acquittement ou la chaise électrique.La pièce de Reginald Rose, créée en 1953, tient en haleine jusqu’au dénouement final. La tension est palpable tout au long de l’argumentaire des douze jurés. Toute l’intelligence, l’humanité et la persévérance d’un seul homme vont mettre à mal les certitudes et les préjugés des onze autres, chacun habité et influencé par son histoire personnelle.Au-delà de l’enjeu du procès, cette pièce au propos éminemment moderne questionne sur la façon dont est rendue la justice, montrant à quel point les préjugés indéracinables et l’intolérance de certains peuvent décider de la vie d’un homme.La performance des douze comédiens est brillante autant dans le collectif que dans leurs individualités respectives. Francis Lombrail, qui joue un des onze jurés opposants, propose une très juste adaptation du texte original, mis en scène très efficacement par Charles Tordjman. 65 ans d’existence et une adaptation au cinéma par Sydney Lumet pour une pièce qui n’a pas pris une ride ! À voir ou à revoir. « Charles Tordjman dirige strictement les douze interprètes. Dans les costumes élégants dessinés par Cidalia Da Costa, ils défendent leurs personnages, développent leurs arguments, pensent à haute voix, sans jamais donner le sentiment d’un artifice dramaturgique. C’est en cela que Douze hommes en colère est une grande pièce, un classique du XXe siècle. » Le Figaro Meilleure pièce de théâtre Globes de Cristal 2018

8 résultat(s)