Consultez notre agenda pour trouver où sortir et que faire dans la Nièvre durant votre week-end ou vos vacances. Vous pourrez consulter tous les évènements sportifs, expositions, stages, ou encore marchés à travers le territoire.

Vous aimez faire la fête en musique et partager des expériences culturelles entre amis ou en famille ? Découvrez la liste des nombreux festivals dans la Nièvre en Bourgogne et soyez prêts à vous amuser !

11
résultats
Affinez votre recherche

Critères sélectionnés

ThéâtreSupprimer

Période recherchée

Type de manifestation

Template par défaut

Les 3 cochons (et le dernier des loups)

Le 26/01/2020

DOMMARTIN

Jean-Luc Revol propose un spectacle à venir voir en famille, d’après une adaptation de l'auteur jeunesse Frédéric Chevaux. Les 3 petits cochons, oeuvre phare de la littérature enfantine, est ainsi portée à la scène dans une version moderne où la double lecture permet aux enfants autant qu’à leurs parents d’en apprécier l’humour et l’enseignement. Trois frères Cochons, en âge de quitter le foyer familial, partent découvrir le monde. Chacun décide de gérer cette nouvelle liberté comme il le souhaite. Le premier construit une maison en paille, par facilité. Le second, en bois vermoulu, par radinerie. Le troisième, prévoyant, dessine tout d’abord un plan, puis bâtira la sienne en briques. Mais le Loup n’est jamais très loin… leur causant bien des soucis et tentant de les manger les uns après les autres. Les Cochons useront alors de stratagèmes pour venir à bout du Grand Méchant.Frédéric Chevaux présente ici Jean-René, Jean-Thierry et Jean-Michel, les trois cochons version 2018, et nous offre une très belle adaptation d’un conte légendaire, caustique et drôle, tout en se confrontant évidemment à la morale première du conte : doit-on s’amuser avec insouciance et ne pas s’inquiéter des éventuels dangers à venir ? Ou doit-on travailler et anticiper, afin de ne pas être surpris par les aléas de l’existence ? Rude dilemme que celui des cochons.Au Loup ! Vive le Loup ! Car le plus dangereux n’est pas forcément celui que l’on croit !   En partenariat avec la Communauté de Communes Morvan Sommets et Grands Lacs et la commune de Dommartin.

L’angoisse du roi Salomon

Le 28/01/2020

NEVERS

L’improbable destin d’un ancien roi du pantalon nous est conté par Jean, son chauffeur de taxi, devenu complice du riche retraité. Paris, 1978. Au volant de son taxi, Jean n’a que 25 ans, une gueule de voyou pour les hommes, une gueule d’amour pour les dames... Il est autodidacte et s’instruit tout seul dans les dictionnaires. A l’arrière, il a chargé l’élégant Salomon Rubinstein, 84 ans, dit « Le Roi Salomon » qui après avoir fait fortune dans le prêt-à-porter, a décidé de « prodiguer ses largesses à ceux qui n’y croient plus... ». Salomon scrute curieusement le visage de Jean, l’invite à prendre un café, et finit par l’embaucher comme chauffeur personnel. Peu à peu, il découvre la solitude du vieux Salomon, sa colère volcanique, ses amours mal éteintes avec Cora Lamenaire, une ancienne chanteuse réaliste qu’il a connue avant-guerre... Vingt-cinq ans plus tard, Jean nous raconte sa rencontre miraculeuse avec Monsieur Salomon, dans la langue gouailleuse et malicieuse de Romain Gary, sous le pseudonyme d’Emile Ajar. Il nous entraine sur les trottoirs d’un Paris populaire, de la rue du sentier aux Champs-Elysées, dans sa course folle pour rattraper le temps perdu entre Salomon et Cora. Après le succès de La Promesse de l’aube, Bruno Abraham-Kremer, comédien et metteur en scène, ici seul en scène, vous convie à un nouveau voyage initiatique et humoristique entre Chaplin et les Tontons Flingueurs. "Bruno Abraham-Kremer interprète avec une maestria jubilatoire l’adaptation du roman de Romain Gary, réalisée avec Corine Juresco. Un magnifique spectacle, drôle et bouleversant." La Terrasse "Quand la littérature rencontre un formidable acteur, cela donne un très bon moment de théâtre." Scene web

La machine de Turing

Le 06/02/2020

NEVERS

L’histoire vraie d’un homme qui a changé le monde. Tirée d’une histoire vraie, cette pièce relate la vie incroyable d’Alan Turing, mathématicien britannique, précurseur de l’intelligence artificielle et inventeur de l’ordinateur. À l’hiver 1952, suite au cambriolage de son domicile, le professeur Turing porte plainte au commissariat de Manchester. Avec son allure peu conventionnelle, il n’est pas pris au sérieux par le sergent enquêteur Ross. Mais, toujours sous surveillance, la présence d’Alan Turing dans ce poste de police n’échappe pas au général Menzies, pour lequel il a travaillé pendant la guerre. L’interrogatoire du sergent Ross va alors prendre une toute autre tournure et leur face à face va nous amener à parcourir la vie de cet homme détenant de nombreux secrets… De son incroyable acharnement pour parvenir à briser Enigma, la machine servant à crypter les messages de l’Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale, à sa relation tumultueuse avec son amant Arnold Muray, Alan Turing est un homme atypique et attachant, inventeur d’une «machine pensante», véritable genèse de l’intelligence artifi cielle et des ordinateurs. Il sera finalement condamné pour homosexualité et mettra fin à ses jours, tel Blanche-Neige, en croquant dans une pomme empoisonnée. Voici le destin hors du commun d’un génie injustement resté dans l’ombre et broyé par la « machine » bien-pensante de l’Angleterre des années 50. Benoît Solès a reçu le prix du théâtre 2018 de la Fondation Charles-Oulmont pour son interprétation. La Machine de Turing a été sacré 4 fois aux Molières 2019 :- Molière 2019 de l'Auteur francophone français (Benoit Solès)- Molière 2019 du Metteur en scène dans un spectacle de Théâtre privé (Tristan Petitgirard)- Molière 2019 du Comédien dans un spectacle de Théâtre privé (Benoit Solès)- Molière 2019 du Théâtre privé Pendant la Seconde Guerre mondiale, Alan Turing joua un rôle majeur dans la cryptanalyse de la machine Enigma, utilisée par les armées allemandes, ce qui permit selon certaines analyses de raccourcir la guerre de deux ans. Une histoire qui restera secrète et classée secret défense jusqu’à l’an 2000. Condamné par la justice britannique pour homosexualité (un délit jusqu’en 1967), il choisira la castration chimique plutôt que la prison pour continuer à travailler sur sa machine, la quête de sa vie... La reine Élisabeth II le gracie à titre posthume en 2013 où il fut enfin reconnu comme un héros de guerre, 55 ans après sa mort.   "Sensible, haletant !" Le Monde"Passionnant, drôle !" Le Parisien"On est bouleversé par la qualité du spectacle et la force déchirante de ce qui nous est révélé." Figaroscope"Molières 2019 : « La Machine de Turing » rafle la mise" Les Échos, mai 2019    Profitez du circuit de bus mis en place par Tanéo gratuitement sur ce spectacle ! Ce spectacle est disponible en audiodescription pour les malvoyants. Infos et réservations au 03.86.93.09.23 / nadia.joly@maisonculture.frPlus d'infos sur Accès Culture

Pas Pleurer

Le 13/02/2020

NEVERS

La Maison s'associe au festival Tandem pour ce spectacle. Pas pleurer, roman de Lydie Salvayre, adapté ici par Anne Monfort, retrace parallèlement l’histoire de Montse, la mère de la narratrice, qui, jeune paysanne catalane en 1936, découvre d’un même coup liberté politique et sexuelle, et le revirement de Bernanos, catholique fervent révolté par une Eglise qui bénit les atrocités commises par les troupes franquistes. Montse finira par s’exiler en France, traversant la frontière son enfant de quelques mois dans les bras, et c’est de là qu’elle raconte à sa fille Lidia, dans un français mêlé d’espagnol, cet été 1936, peut-être la seule chose qui lui reste vraiment en mémoire. Éviter la nostalgie. Trouver là où aujourd’hui est le vivant. Pas pleurer.

Juste la fin du monde (quelques éclaircies...)

Le 20/02/2020

LORMES

Cette histoire de famille pourrait être la nôtre. Une succession de rendez-vous ratés qui bouleversent et font rire à la fois !Louis retourne dans sa famille pour la première fois depuis des années. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial. Il a l’intention de leur annoncer sa maladie et sa mort prochaine, irrémédiable, mais son arrivée fait resurgir souvenirs et tensions familiales. De cette visite qu’il voulait définitive, il repartira sans rien avoir dit, plus solitaire encore face à la mort. Comme souvent dans les textes de Jean-Luc Lagarce, il est question d’amour, de souvenirs lessivés et de règlements de compte. L’heure est au bilan : on revient sur ses pas, sur ses traces, on fait l’inventaire de ses sentiments et de sa vie pour essayer d’en faire le deuil ettout cela avant l’oubli, avant la mort. Juste la fin du monde est le premier volet d’une trilogie écrite en 1990, alors que Jean-Luc Lagarce se savait atteint du sida. Toutefois, aucune complaisance ni amertume. Aucune morbidité. C’est toujours la vie, aussi dérisoire soit-elle, qui est louée comme un don de soi à ceux qui survivent. Il faut aussi compter sur « quelques éclaircies », premier titre de la pièce.Un théâtre de l’intime, mis en scène par Olivier Broda du Théâtre du Temps Pluriel.   Interview d'Olivier Broda sur Bac Fm (octobre 2019)

Compromis

Le 10/03/2020

NEVERS

Une comédie à la fois drôle et mordante interprétée par deux grands comédiens qui s’affrontent dans un duo-duel réjouissant ! Amis depuis plus de 40 ans, le premier (Pierre Arditi) est un comédien médiocre, le second (Michel Leeb) est un dramaturge raté. Le premier vend son appartement et a demandé au second d’être présent lors de la signature du compromis, pour rassurer l’acheteur. Car même s’il écrit des pièces d’un goût douteux, il a un visage qui inspire confi ance. C’est sa grande qualité. On attend l’acheteur. D’ailleurs, acheteur ou pigeon ? En l’attendant on parle. On se fl atte. On se caresse. On se moque. On se taquine, jusqu’à ce que la conversation glisse au point de devenir blessante, où chacun lance au visage de l’autre ce qu’il retient au fond de lui depuis longtemps.L’acheteur finit par arriver, assistant à un règlement de comptes farcesque, mais sans concession, entre les deux amis. Va-t-il en demeurer le spectateur, en devenir l’arbitre ou en être au final la seule victime ? Philippe Claudel voit sa toute dernière pièce, éditée début janvier 2019, adaptée sur les planches. Dans les rôles titres, deux habitués de la scène comme du cinéma : Pierre Arditi et Michel Leeb, dans une mise en scène de Bernard Murat. Le comédien Stéphane Pézerat complète la distribution, pour un huis clos acide et mordant. Philippe Claudel a reçu le prix Renaudot 2003 pour « Les âmes grises ».  L'espace de garderie culturelle Les lutins malicieux accueille vos enfants de 4 à 12 ans pendant le spectacle.

L’effort d’être spectateur

Le 19/03/2020

NEVERS

Conférence brillante ou performance foireuse ? Un portrait déstructuré du spectateur de théâtre. Quelques papiers volants et accessoires rassemblent les prises de position, les points de vue et observations d’un homme de théâtre. Pierre Notte, chapeau vissé sur la tête, aborde le travail de l’acteur, de l’auteur, du metteur en scène et des artistes de la scène avec plus ou moins de bonheur. L’oeil bleu pétillant, il crée d’emblée une connivence avec le public, l’entrainant dans un marathon de réfl exions pleines d'humour sur le théâtre. Qu’est-ce qui rend le théâtre si différent du cinéma et de la télé ? Et surtout, qu’est-ce qui rend son spectateur si différent ? Qu’attend-il ? À quoi s’expose-t-il ?L’auteur raconte son expérience, ses ratages, ses aspirations, ses considérations autour des métiers du spectacle vivant, autour de l’état et de l’effort d’être spectateur.À l’aide d’un verre d’eau, d’un harmonica et d’un hula-hoop, l’auteur illustre son propos par des images réussies ou ratées pour prouver que le spectateur est avant tout un travailleur de la pensée et de l’imagination. Outre le fait de faire souvent rire sans méchanceté, Pierre Notte nous entraîne avant tout à réfléchir sur les relations humaines. Un spectacle qui permet de découvrir et d’appréhender le rôle de chacun dans cette magie qu’est la mise en scène d’une pièce de théâtre. "Pierre Notte est un auteur puissant et drôlissime, salué par les Molières, la SACD et l’Académie Française... […]" La Provence"«L’effort d’être spectateur», dernier opus théâtral écrit, mis en scène et joué par Pierre Notte en a surpris plus d’un !" Vaucluse Matin"D’un ton léger, absurde, humoristique et malin, Pierre Notte fait rire et parvient même, de par une bienveillance évidente envers le public, à faire rire des travers de certains spectateurs." Lebruitduoff.com

La magie lente

Le 31/03/2020

NEVERS

Benoît Giros, seul en scène, vous transporte dans cette histoire poignante en interprétant les trois rôles de la pièce. Lors d’un colloque en psychiatrie, un praticien fait une communication sur une erreur de diagnostic.Il s’appuie sur le cas de M. Louvier, diagnostiqué comme atteint de schizophrénie il y a dix ans. Son suivi psychiatrique est sans résultat. Lorsque celui-ci s’adresse à un nouveau praticien, il découvre qui il est vraiment. Guidé par ce nouveau psychiatre, l’aidant à avoir confi ance en ses réminiscences, il va progressivement se réconcilier avec lui-même. Au fur et à mesure du récit de la tragédie de son enfance, de sa vie, la libération de M.Louvier se dessine. C’est tout l’enjeu de la pièce.Le texte de Denis Lachaud raconte une histoire atroce et pourtant simple. Il en restitue la douleur mais aussi la lumière. Un être humain, violé dans son enfance, voit sa vie détruite à cause de ce traumatisme. À travers ce changement radical de diagnostic, il va affronter son enfance saccagée, en silence, sans aucun secours. Il va progressivement se reconnecter avec sa propre histoire, à l’opposé de celle qu’il s’était dessinée et qu’on lui avait diagnostiquée et comprendre qui il est, alors qu’il en a été empêché si longtemps, par le monde, la société, le milieu scolaire puis médical, professionnel et psychiatrique, et surtout un oncle, qu’il aurait préféré oublier. Comme un patient parle à son psychanalyste, l’acteur parlera aux spectateurs. Cette découverte effarante fait émerger ses traumatismes, lui permet de les nommer, les tenir à distance, puis se reconstruire. A partir de 15 ans. Denis Lachaud : Romancier, homme de théâtre, auteur, metteur en scène et comédien, Denis Lachaud a publié huit romans et sept pièces de théâtre : J’apprends l’allemand, La Forme profonde, Comme personne, Le vrai est au coffre, Prenez l’avion, J’apprends l’hébreu et Ah! ça ira... aux éditions Actes Sud, ainsi que L’Homme inépuisable aux éditions du Chemin de Fer, La Magie lente, Hetero, Ma Forêt fantôme, Moi et ma bouche, L’Une, Survie et La Rivière chez Actes Sud-Papiers. Il est membre du collectif La Forge depuis 2003.Pierre Notte : Auteur, compositeur, metteur en scène, comédien, Pierre Notte a été animateur dans un centre de loisirs, journaliste, et secrétaire général de la Comédie-Française. Il est depuis 2009 auteur associé et rédacteur en chef au Théâtre du Rond-Point. Son roman J’ai tué Barbara, suivi de La chanson de Mme Rosenfelt, vient de paraître aux Editions Philippe Rey. Quitter le rang des assasins sort le 18 Avril dans la collection Blanche de Gallimard. Il est chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Héroïnes

Le 31/03/2020

SAINCAIZE-MEAUCE

Un voyage du XXème siècle à nos jours, à travers le regard de ces héroïnes passées et présentes, sur la base de témoignages recueillis auprès d’agricultrices. Venue donner une conférence sur la vie des femmes dans l'agriculture du XXème siècle à nos jours, Cécile dérive, et cherche dans la vie des femmes agricultrices des réponses à ses questions. Par le truchement d'une nappe blanche transmise de femme en femme, Cécile découvre la vie des femmes agricultrices de sa famille.Né des rencontres entre la compagnie et les résidents de l’EHPAD de Guémené-Penfao, de témoignages recueillis auprès d’agricultrices à la retraite et en activité travaillant dans l’élevage pour la production laitière, et de deux récits de vie édités (La Nappe blanche de Françoise Legendre, et La Masure de ma mère de Jeanine Ogor et Jean Rohou), Héroïnes interroge la place de la femme dans le secteur agricole, en cette période de crise. Parfois discrète et bien souvent masquée, son rôle essentiel est rarement reconnu malgré un siècle de transformation du monde agricole. Entre théâtre, manipulation de photos et sculptures de papier, Anne-Cécile Richard et Antoine Malfettes signent un seul en scène touchant et sincère.   En partenariat avec les Communautés de Communes Morvan Sommets et Grands Lacs, Bazois Loire Morvan, Loire et Allier, et les communes de Saincaize-Meauce, Château-Chinon, Decize, St-Seine, Clamecy et Magny-Cours.

Les amoureux de Shakespeare

Le 15/04/2020

NEVERS

Lorsqu’un grand classique rencontre une imagination débordante, ça donne un spectacle original et déjanté ! Héléna, Hermia, Lysandre et Démétrius se retrouvent dans une forêt pour leur premier feu de camp. Lysandre et Hermia sont amoureux, tandis que Demetrius repousse Helena, pourtant éprise de lui, car il n’a d’yeux que pour Hermia. La nuit venue, les Pucks, petits êtres de la forêt, outrés par l’attitude de Demetrius, entreprennent de lui faire absorber un fi ltre d’amour afi n de faire naître en lui un désir ardent pour Helena. Mais le hasard et la maladresse des Pucks bousculeront le plan échafaudé par les petits êtres magiques...  La compagnie Les Mauvais Elèves s’empare du Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare pour créer une comédie dont sont extraites les scènes des quatre adolescents amoureux. En ne retenant qu’une partie de la pièce, ce spectacle prend racine dans le texte, tout en devenant autre chose. Ils sont ainsi plongés dans l’univers du Swinging London des années 60, entre humour, folie et psychédélisme, ponctuant l’histoire par onze chansons revisitées du répertoire pop (Beatles, Troggs, Kinks...).Retrouvez la fantaisie de ces comédiens, dans une mise en scène décalée et inventive de Shirley et Dino ! La compagnie Les Mauvais élèves : 5 ans d’existence, 3 spectacles et plus de 700 représentations ! De Paris à Avignon, ils séduisent des milliers de spectateurs et une cinquantaine de lieux depuis 2013. Shirley et Dino accompagnent ces quatre comédiens et ont permis de révéler leur folie et leur univers. La compagnie est accueillie en résidence par la Ville de Versailles depuis 2017."Une farce jubilatoire! Une folie douce et fraîche. Le public prend un immense plaisir devant ces quatre amoureux-là." Le Parisien"On ne s’ennuie pas une seconde! Jubilatoire et hilarant du début à la fin. Quatre jeunes comédiens au talent exceptionnel. On rit à gorge déployée de bout en bout !" France Info

Plaidoiries

Le 17/04/2020

NEVERS

Un acteur, six plaidoiries, six moments de vérité. - À Bobigny, Gisèle Halimi défend l’avortement. Elle dénonce une loi obsolète qui empêche les femmes de disposer librement de leur corps. - En 1976, c’est à la peine de mort que Paul Lombard s’attaque, en voulant éviter la peine capitale à Christian Ranucci. - À Clichy-sous-Bois, Jean-Pierre Mignard défend les familles de Zyed Benna et Bouna Traoré, électrocutés dans un poste électrique pour avoir tenté d’échapper à un contrôle de police. - En 2006, l’acte infanticide de Véronique Courjault lève le tabou du déni de grossesse. - À Bordeaux, le procès de Maurice Papon revisite les heures sombres de l’histoire de France. - En 2009, Philippe Lemaire défend l’épouse et les enfants du préfet Claude Érignac, assassiné à Ajaccio le 6 février 1998. Les grandes affaires judiciaires ne sont jamais enregistrées. Les paroles s’effacent. Mais grâce au travail de reconstitution conduit par Matthieu Aron, les mots sont à nouveau prononcés. Incarnant les grandes figures du barreau, Richard Berry vous fait revivre ces grands procès qui révèlent des faits de société majeurs ayant marqué l’histoire judiciaire  de ces quarante dernières années. Meilleure pièce de théâtre aux Globes de Cristal 2019 "Richard Berry est saisissant. Remarquable." Figaro Magazine"Du Grand Art." L’Obs"Une force incroyable." France Inter"Merveilleux ! Richard Berry est tellement possédé, qu’on a l’impression qu’il est avocat." Canal + Transport aller-retour gratuit (dans la limite des places disponibles et sur réservations) :Château-Chinon > Châtillon-en-Bazois* > Saint-Benin-d'Azy* > La Maison*Selon places disponibles  L'espace de garderie culturelle Les lutins malicieux accueille vos enfants de 4 à 12 ans pendant le spectacle.

11 résultat(s)