2 31/03/2020

par Xavier

Rencontre avec Julien Cohen serial entrepreneur et antiquaire à plein temps. Il nous partage son quotidien et son parcours incroyable  jusqu’à Affaire Conclue sur France 2…

Julien Cohen, amoureux de la Nièvre

Julien Cohen

Entrepreneur dans l’âme, comment la brocante est-elle arrivée dans votre vie ?

Je ne suis pas fils d’antiquaire, c’est plutôt devenu une passion au fil du temps. Acheteur compulsif, j’ai un entrepôt de plus de 5000m2 dans lequel j’entrepose des tas de beaux objets chinés un peu partout. Ma femme m’a dit un jour : « Si tu veux continuer à acheter, il va falloir commencer à vendre ». C’est à ce moment-là que j’ai eu le déclic. J’ai d’abord eu une petite brocante à Chatou, une première boutique au nord de Londres puis celle des puces de St-Ouen…
La suite, vous la connaissez !

Repéré pour Affaire Conclue sur France 2, comment abordez-vous cette émission ?

Quand la société de production Warner a lancé le casting d’Affaire Conclue, elle s’est rendue dans le fief des antiquaires : les puces de St-Ouen… Impossible alors de passer à côté de mes deux boutiques, les plus grosses des puces ! J’ai tout de suite été partant pour l’émission car avec Affaire Conclue, ni contrainte ni script, la production nous laisse très libres. Nous sommes d’ailleurs les mêmes personnes à l’écran que dans la vie et c’est ce qui plait aux téléspectateurs. Dès qu’un vendeur arrive sur le plateau, le grand joueur qui est en moi reprend le dessus mais avec les acheteurs, la compétition est toujours « bon enfant ». Ce que j’adore finalement, c’est trouver le moyen d’acheter et de faire monter les enchères pour concrétiser un bel achat avec un vendeur qui repart souriant.

Le Bistro

Coup de cœur pour la Nièvre… Un samedi sur deux vous vous rendez à Prémery à 35mn de Nevers, chez votre ami Eric Boubin. Qu’est-ce que vous aimez dans ce rendez-vous  ?

Pour moi, c’est comme un mini Affaire Conclue entre copains, dans ma Nièvre de cœur : je me prête ici encore à l’exercice de l’enchère mais cette fois-ci avec de nombreux vendeurs devant moi, jusqu’à 300 parfois. Ces petits rendez-vous ont vite pris de l’ampleur, c’est très riche en rencontres et en échanges. J’aimerais d’ailleurs faire de Prémery une ville d’antiquaires. Si vous venez par ici, n’hésitez pas à vous arrêter au « Bistrot », mon ami Éric Boubin y fait la meilleure tête de veau de la région.

Vous venez de racheter la chapelle de l’ancien hôpital Colbert de Nevers : quels sont vos projets pour ce lieu ?

Pour la petite histoire, Gérard Belon, agent immobilier nivernais, m’appelle et me dit « Julien, j’ai quelque chose pour vous ! Une chapelle ». Vous me connaissez, j’ai voulu la visiter et j’en suis tombé amoureux : j’ai toujours adoré les vieilles pierres. Cette nouvelle acquisition est l’occasion pour moi de mettre en place, en parallèle de Prémery, des séances d’expertises un dimanche par mois. Niveau décoration, je veux garder le caractère historique du lieu. Je vais recouvrir les murs avec 9 magnifiques tentures de « Ligne 29 » qui feront chacune 3m de haut sur 1m50 de large : ça va être incroyable !

La Chapelle Notre-Dame de Pitié

Pourquoi la Nièvre ?

Ce que je fais pour la Nièvre, j’aurais pu le faire ailleurs mais c’est elle que j’ai choisie. C’est une région trop méconnue avec pourtant des personnes de caractère, accueillantes et généreuses, tout comme ses paysages ! Je pense aux lacs du Morvan, à ces espaces qui font de la Nièvre une perle de beauté préservée.

Si je peux utiliser ma petite notoriété pour mettre en lumière la région, c’est avec grand plaisir que je le fais. À chaque émission,  je place un Nièvre par-ci, un Nièvre par-là. C’est à coup sûr le département le plus cité de France (rires).

On aime parce que…

Cette figure emblématique de la télévision, homme d’affaires reconnu dans le milieu des antiquaires qui expertise les objets à leur juste valeur, sait également porter en estime les Nivernais qu’ils jugent être des personnes de caractère, accueillantes et généreuses.

C’est un passionné des villages typiques qui regorgent de vieilles pierres. Lorsque Julien a un coup de cœur pour l’une d’entre elles, il s’emploie à la restaurer pour lui donner une seconde vie.

Une chance pour la Nièvre qui possède un patrimoine extraordinaire !

Mes Découvertes By Julien Cohen

65 Grande Rue – 58700 – Prémery
Site web

2 commentaires

    Maillot - Le 16/04/2020

    J’ai été propriétaire de la maison du garde chasse du château de Girl et j,adore la Nièvre un samedi que vous êtes présent à première après le confinement j,aimerais vous rencontrer !!!!! J’ai plein de choses à vousmontrer

      Cécile - Le 17/04/2020

      Bonjour, merci pour votre commentaire nous espérons que l'article vous a plu ! Après le confinement, pour connaître les dates de présence de Julien Cohen à Prémery, il faudra contacter le Bistrot : 09.62.63.75.17. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *