Vous vous demandez où sortir en Bourgogne et que faire dans la Nièvre ? Découvrez notre liste de visites à partager en famille ou entre amis. Châteaux, musées, caves, ateliers, autant d’expériences à vivre pour apprendre à connaître l’histoire et le patrimoine nivernais.

C’est le moment de visiter la Nièvre en Bourgogne ! Espaces naturels remarquables et monuments historiques vous attendent à seulement 2 heures de Paris… Dépaysement garanti !

27
résultats
Affinez votre recherche

Critères sélectionnés

EgliseSupprimer

Visites

Eglise romane Saint-Julien

MARS-SUR-ALLIER

Site et monument historiques

Mars tirerait son nom de Marcus, dieu de la guerre des Romains qui ont séjourné dans cet endroit stratégique du val d’Allier. Site clunisien inauguré le 24 septembre 2004, cette église date des 11ème – 12ème siècles. L'église Saint-Julien de Mars-Sur-Allier est sans nul doute, l'une des plus atypiques, mais aussi l'une des plus belles églises romanes du département. Venez admirer ses représentations sculptées touchantes : son magnifique tympan à deux registres, et ses fameux modillons sculptés. Laissez-vous envoûter par la beauté de cet édifice en harmonie avec la nature qui l'entoure. Possibilité de visite libre. L'église est ouverte tous les jours. 

Vitraux de l'Eglise St Pierre de Préporché

PREPORCHE

Site et monument historiques

Admirez les huit vitraux contemporains remarquables de l'église St Pierre de Préporché. Isabel Michel, artiste peintre victorieuse du concours organisé par la commune, a choisi le thème des quatre saisons pour illustrer les vitraux de l'église avec l'aide du maître-verrier Guy Méliava. 

Eglise Saint-Laurent

BEARD

Site et monument historiques

L'église Saint-Laurent est l'ancienne église d'un prieuré, édifié au cours de la seconde moitié du XIIè siècle par une dizaine de moines bénédictins envoyés par le prieuré de Lurcy-le-Bourg, dépendant du prieuré de La Charité-sur-Loire, "fille aînée de Cluny". Saint-Laurent de Béard est de pur style roman bourguignon avec quelques-unes des caractéristiques des ces prieurés. Sans prétendre réunir toutes les ressources de la créativité romane, elle réunit cependant un certain nombre des caractéristiques des meilleurs monuments nivernais de cette époque. Elle est "orientée" selon l'axe Est-Ouest mais avec un décalage de 18° correspondant à la Saint-Laurent, patron de cette église dont la fête est le 10 août. Son plan est celui d'une croix, composé d'une nef unique, d'un transept saillant et d'une abside principale axiale formant le cœur. Elle a une belle coupole sur trompes à la croisée du transept. Ses proportions harmonieuses sont le signe qu’à l’origine elles respectaient le nombre d’or. La reconstruction de la nef au 14e siècle qui obéit à un autre module a conservé la même esthétique. L'appareillage du chœur, des transepts et du clocher est très régulier. Il faut admirer la belle taille à joints vifs ainsi que la qualité et le grain très fin de la pierre de Montenoison.  

Eglise Saint-Etienne

NEVERS

Site et monument historiques

Construite au XIème siècle par les moines bénédictins à la demande de Guillaume Ier, Comte de Nevers, l'église Saint-Etienne frappe par son homogénéité extérieure et sa luminosité intérieure. Joyau de l'art roman, elle est d'après Viollet-Le-Duc, "le monument le plus parfait que le XIème siècle ait laissé à la France". 

Eglise romane Saint-Pierre de Semelay

SEMELAY

Site et monument historiques

Simullai, place forte du système défensif des Romains dans le pays éduen eut, au Moyen-Age, ses terres inféodées aux comtes de Nevers. Aucun document ne permet d'attester de la fondation d'un monastère sur place par Hugues de Châtillon, petit-fils de Robert de Nevers. On peut penser que cette église fut élevée à la fin du XIème siècle-début du XIIème. Elle garde son caractère roman dans le pur style clunisien avec l'ensemble de ses baies et de son impressionnante décoration sculptée, épargnée par l'histoire. Vous pourrez admirer chapiteaux alliant visages intrigants et symboles végétaux tout l'été jusqu'au 30 septembre de 9h à 18h.  

La crypte d'Alluy

ALLUY

Site et monument historiques

Suite aux mesures sanitaires La Crypte d'Alluy sera fermée en 2020. La crypte de l’église sous le double vocable de Saint Pierre et Saint Paul recèle un chef d’œuvre souvent méconnu : un ensemble de peintures murales du début du XIV siècle. Ce joyau du Moyen-Age fut redécouvert lors de la construction d’une nouvelle abside de l’église au XIXe siècle et fut classé sur la liste des monuments historiques en 1985. La crypte est située sous l’avant chœur de l’église. On y accède par un petit escalier. Le décor accompagne le visiteur comme le fidèle dans son avancée, des ténèbres à la lumière. On y trouve donc trois niveaux de décoration de facture simple composant une procession. L’abondance des personnages portant des cierges rappelle que ce lieu sombre et souterrain est dédié à la lumière. Deux scènes sont consacrées à la crucifixion (mur Est) et au christ triomphant, vainqueur de la mort. Dans un souci de préservation des fresques, il est demandé de ne pas rester plus de 10 minutes. Il est possible que l’église soit fermée pour cause de travaux de rénovation durant l’année pour savoir si elle est ouverte contacter la mairie : 03.86.84.10.04. Le Mardi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, le lundi de 14h à 17h et le jeudi de 9h à 12h.

Eglise Saint-Laurent de Verneuil

VERNEUIL

Site et monument historiques

L'Église Saint Laurent, classée aux monuments historiques a été construite au 12ème siècle. De style roman elle constitue le premier monument de l’histoire du village et renferme de splendides fresques du 15ème siècle dont celle dite des « Trois Morts et des trois Vifs » mesurant 7.60 m de long.

Eglise et crypte Saint-Aré

DECIZE

Site et monument historiques

L'église paroissiale de Decize est dédiée à Saint-Aré. Celui-ci était évêque de Nevers dans la deuxième moitié du 6ème siècle. Selon la légende, après sa mort, il aurait demandé à être placé dans une barque et sans aucune aide, la barque aurait remonté le courant de la Loire jusqu'à Decize, où ses restes ont été recueillis. La crypte de l'église a été construite autour d'une grotte et peut-être d'un édifice gallo-romain. On y a longtemps vénéré une statue miraculeuse, dite Notre Dame de Sous Terre. L'église a été bâtie aux 11ème et 12ème siècles. De cette période, il ne reste que le choeur et les absides (on peut faire le tour de l'église). L'église a sans cesse été modifiée. En 1842 les murs du château qui la surplombaient se sont éboulés, entraînant dans leur chute la nef, plusieurs chapelles et une partie du transept. A l'extérieur de l'église, voir le portail nord et les chapiteaux. L'église est ouverte tous les jours. La crypte est fermée au public. Vous pouvez visiter l'église et la crypte lors d'une visite guidée en juillet et août pour les individuels et toute l'année sur rendez-vous pour les groupes. 

L'église Notre-Dame de La Charité-sur-Loire

LA CHARITE-SUR-LOIRE

Site et monument historiques

Classée Monument Historique dès 1840, l'église romane date des XIe, XIIe et XVe siècles. Toute découverte de cet ensemble commence par le parvis et le portail actuel rebâti au début du XVIe siècle. Aussitôt franchi le porche central, on entrait dans l'église, dont la nef fût amputée lors d'un grand incendie en 1559 - vestiges visibles cour Sainte Croix - La façade actuelle est de style classique et ouvre sur les quatres travées de la nef reconstruites à la fin du XVIIe siècle. Panneaux des différentes étapes de la construction à gauche. Le coeur a gardé sa splendeur du XIIe mais les vitraux modernes de Max Ingrand lui donne une lumière particulière. Classée Patrimoine Mondial de l'UNESCO en tant qu'étape majeure sur les chemins de Saint-Jacques de Comostelle depuis 1998. 

Ville de Saint-Honoré-les-Bains

SAINT-HONORE-LES-BAINS

Parc et jardin

Station thermale, Saint-Honoré-les-Bains est une invitation à la détente. Elle est connue depuis l'antiquité quand les Romains découvrirent ses sources et construisirent les premiers thermes. Saint-Honoré est aujourd'hui spécialisée dans les affections ORL et rhumatologiques traitées dans un établissement thermal du 19ème siècle. A voir le musée de la Résistance, le Parc Thermal, le parc champêtre, faïences et panneaux informatifs sur Saint-Honoré-les-Bains et son histoire. Crédit Photo : H. Monnier/FTM 

Balade historique à travers un labyrinthe de granit...à Lormes

LORMES

Site et monument historiques

Ce livret vous permettra de découvrir LORMES et son petit patrimoine. Cette balade peut aller de 1h30 à 4h (en fonction des prolongations). Passage par le Mont La Justice (470m) où vous trouverez des tables d'orientation et de lecture de paysage, l'Eglise Saint-Alban, le quartier des moulins, les Gorges de Narvau (superbe cascade, site naturel classé) ... Venez apprendre pourquoi les Dames de Lormes ont la réputation d'être si courageuses et d'où est originaire l'écrivain Henri BACHELIN. 

Eglise Saint-Martin

CHANTENAY-SAINT-IMBERT

Site et monument historiques

Le site de Chantenay-Saint-Imbert remonte à la Préhistoire (traces d’occupations datant de l’âge de la pierre polie).Cette occupation humaine se poursuit dans le temps puisqu’on sait qu’à l’époque gallo-romaine Chantenay était développée : des monnaies de Chantenay couvrant les règnes de Trajan (98-117) et de Postumus (258-297) sont conservées au musée municipal de Nevers, et de nombreux vestiges gallo-romains sont encore présents dans le site. Plusieurs chercheurs émettent l’hypothèse que Chantenay pourrait être la fameuse Gorgobina Boiorum citée par César dans la Guerre des Gaules.Site clunisien inauguré le 16 avril 2004, cette église date de la Fin du XIe – début du XXe siècle (fin des dernières reconstructions). Le Prieuré Saint-Martin, possession clunisienne de Souvigny, De son histoire parcellaire et encore trop peu connue, il nous reste aujourd’hui une église au chevet roman originel. Possibilité de visite libre. L'église est ouverte tous les jours 

27 résultat(s) - Affichage des résultats 1 à 12

123